Une autre vision du Liban…

D’où vient le narguilé ?

Bon, tout le monde le sait aujourd’hui : le narguilé n’est pas l’ami de notre santé. N’empêche. Au Liban, il est présent dans la majorité des maisons, il est source de détente et délie les langues, sa fumée parfois fruitée est envoutante… quelles sont les origines du narguilé ?

Le narguilé est une pipe à eau qui permet de fumer une préparation à base de tabac nature ou aromatisé aux fruits. La fumée est aspirée par un tuyau flexible et traverse un vase rempli d’eau. L’eau refroidit la fumée et la rend très douce. Le narguilé est avant tout une source de plaisir et favorise le contact humain. Certains narguilés sont de véritables œuvres d’art et n’ont parfois qu’une fonction décorative.

Des origines incertaines

Beaucoup de synonymes et d’orthographes existent pour désigner le même objet selon les pays. Il peut être indifféremment appelé : narjila en Turquie, chicha en Egypte, Houka en Inde, chilam en Afghanistan.

Si l’on s’attache à l’origine du mot « narguilé », on distingue des origines perses : « naghilé » a la même racine que le mot persan « nãrgil » du sanscrit « nãrikera » qui veut dire noix de coco. Ce nom ferait donc référence à la forme générale des récipients recevant l’eau qui étaient souvent de simples fruits. Le synonyme « shisha » a également des origines perses. Il vient du mot « shishe » qui signifie « bouteille ».

Plus encore que l’origine du mot, l’origine même du narguilé est des plus hasardeuses. On lui attribue de multiples provenances et il est finalement probable qu’il se soit en réalité développé indépendamment à divers endroits du globe. Ainsi on dénombre des sources en Europe, Amérique, Inde, Perse et Afrique.

Une des possibilités serait une origine européenne : le narguilé serait dans cette hypothèse le descendant de la pipe à tabac. Il aurait pu également être utilisé en Asie et au Moyen-Orient pour la consommation de drogues comme le haschich ou l’opium (notamment en Chine).
La possibilité d’une origine sud-africaine ou éthiopienne pour cette forme de pipe à eau a été considérée par des spécialistes comme Alfred Dunhill et John Edward Philips. Récemment une découverte archéologique. Intéressante dans une grotte éthiopienne relance le mystère des origines du narguilé. En effet, des fourreaux à pipe du 14ème siècle ont été retrouvés. Déjà en 1971 des bols de narguilé avaient été excavés dans la grotte de Lalibella en Ethiopie. Leur datation semble indiquer une utilisation dans les années 1320.
En tout état de cause, les spécialistes semblent s’accorder sur le fait que l’émergence à grande échelle de l’utilisation du narguilé dans les sociétés orientales est simultanée à l’apparition des cafés publics et à l’arrivée du tabac au Moyen-Orient. Les portugais ont en effet introduit le tabac en Iran au début du 16ème siècle. C’est au cours de la dynastie des Salavides que son usage s’est fortement développé dans le pays, à tel point que la société persane tout entière l’utilisait à la fin du règne du Shah Abbas 1er. Il s’est ensuite étendu, à travers l’empire Ottoman, dans tout l’Orient.

Le narguilé, objet de société

Le narguilé se fume posément, le temps semble suspendu et on se livre à un véritable « lâcher prise ». La pratique peut être solitaire, accompagnée de musique et d’un livre ou encore dans une méditation rêveuse. Mais dans la plupart des cas il se fume en collectivité, faisant abstraction des différences sociales pour ne privilégier que la communication.

Les narguilés ne possèdent généralement qu’un seul tuyau qui tourne d’un fumeur à l’autre, favorisant ainsi l’échange. L’atmosphère brumeuse due à la fumée et le relent des bulles ne font que participer à cette ambiance amicale qui favorise la conversation. Le narguilé devient alors l’occasion de la réflexion, voir de la prise de conscience.

Au Liban, les hommes et les femmes de toutes les classes sociales continuent de pratiquer le narguilé. Pendant les longues années de guerre la famille et les voisins emportaient le narguilé avec eux dans les caves. Il fut ainsi le compagnon des périodes obscures.
Aujourd’hui, les cafés et les restaurants qui servent le narguilé sont légions et se transforment en véritables lieux de convivialité et de socialisation.

Le narguilé est si populaire qu’il est possible de se le faire livrer à la maison, à toute heure du jour et de la nuit, au même titre qu’une pizza…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s