Une autre vision du Liban…

Les Cèdres du Chouf

 

 

<!–

<img src="/uploads/resisable_images/< if(isset($photo) && $photo  »)echo $photo;?> » alt= »< if(isset($legende) && $legende »)echo $legende;?> » < if(isset($photo) && $photo  ») {list($width, $height, $type, $attr) = getimagesize(Zend_Registry::get(‘pathphoto’).’/uploads/resisable_images/’.$photo); if($width>=200) echo ‘width= »200″ ‘;}?> hspace= »6″ vspace= »6″ />

–>

Située à 1170 m d’altitude, La réserve naturelle de Barouk, également appelée réserve naturelle des Cèdres du Chouf est un site touristique de grande renommée, qui fut créé par une organisation non gouvernementale à partir de 1994.

Contrôlée et gérée par la Société des Cèdres du Chouf, dont Walid Joumblat est le Président général du Comité Exécutif, sous l’égide du ministère de l’environnement et en étroite coopération avec les Nations Unies, la réserve des Cèdres du Chouf, avec sa superficie de 550 km2, soit 5% du territoire national, est la plus grande des réserves naturelles du Moyen-Orient.

L’initiative de la création de cette réserve est née en 1996 face à l’urgence que représentait alors la déforestation, menaçant la pérennité des « cedrus libani », symboles nationaux. Elle est ainsi la plus importante réserve de cèdres du Liban, et concentre plus de 25% des 2000 hectares plantés.

La réserve s’étend sur une superficie allant de Dahr Al-Baidar au Nord est à Niha, au sud. Elle inclut plus de trois millions d’arbres (dont chêne, pin, genévrier) et abrite trois grandes forêts de cèdres : Maasser El-Chouf, Barouk, et Aain Zhalta-Bmahray.
La montagne des cèdres, quant à elle, donne sur des vues panoramiques de la vallée de Békaa du lac du Qaraoun à l’est, et de la méditerranée à l’ouest.
On peut même y trouver un lac artificiel crée pour éteindre un feu éventuel. Ce même lac est par ailleurs financé par le japon.

La réserve intègre une grande variété de faune et de flore, soit au total :

* 500 espèces de plantes, dont des plantes médicinales et aromatiques. 10 sont considérées à l’échelle internationale comme rares.
* 200 espèces d’oiseaux dont 19 sont considérées comme rares.
* 32 espèces d’animaux sauvages dont 12 sont considérées comme rares (loups, gazelles, loups, hyènes, lynx…)

Les objectifs de la réserve se concentrent autour de points clés:

* la recherche scientifique (inventaire, biodiversité)
* la conservation et la préservation du patrimoine naturel
* le développement et le tourisme écologique
* l’aménagement et la construction
* le partenariat

Appréciée notamment pour ses magnifiques cascades et chutes d’eau, ainsi que pour ses arbres millénaires, vieux de 2000 ans, la Réserve Naturelle des Cèdres attire autour de 25000 visiteurs chaque année.

De nombreuses activités aussi bien sportives que culturelles y sont pratiquées: Au programme: deltaplane, randonnées, ski à raquette, VTT, collection, identification d’insectes et de papillons et bien d’autres encore…

A Barouk-village, des produits régionaux aux mille saveurs sont proposés aux touristes comme des marmelades aux fleurs, du miel des cèdres, des sirops et des herbes aromatiques. Une bien agréable ballade dominicale, en famille ou entre amis, qui vous fera respirer une bonne bouffée d’air frais avant de replonger dans l’agitation beyrouthine.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s